Un casino et une boite de nuit dans l'ancien hôtel Artus (L'Aigle, Normandie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un casino et une boite de nuit dans l'ancien hôtel Artus (L'Aigle, Normandie)

Message  Sylvain le Jeu 31 Mar - 20:53

L'information sera officielle cette semaine, un groupe hôtelier a fait l'acquisition de l'hôtel du Dauphin et de l'ancien hôtel Artus pour le transformer en casino et boîte de nuit

La démarche de la municipalité avait été gardé sous silence, sans doute pour ne pas susciter trop d’enthousiasme. Après de longs mois de tractations pour argumenter sur le bien fondé de la requête, la Ville de L’Aigle vient d’obtenir le label tant convoité de « Ville d’eau ».

Cela peut sembler anodin mais la nouvelle permet dès à présent de débloquer une négociation entreprise depuis plusieurs mois. « Avoir ce label ouvre la possibilité à une ville d’avoir un casino sur son territoire », confie un des fonctionnaires chargé d’administrer le dossier.
Un casino à l’Artus

Il assure d’ailleurs que « dès à présent, la Ville de L’Aigle peut donner les autorisations nécessaires pour l’implantation d’un casino, comme à Bagnoles-de-l’Orne par exemple ».
Aussitôt la nouvelle connue, un grand groupe immobilier français (Ndlr : le nom sera officiellement dévoilé très prochainement) a renouvelé son offre d’acquisition à la fois de l’hôtel du Dauphin et de l’ancien hôtel Artus, acheté récemment par le Dauphin. « Nous voulions y réaliser des appar’hôtels comme dans l’ancien bâtiment Imadies mais le projet a subitement changé », révèlent Régis et Erwan Ligot, membres de la direction de l’établissement. « En fait, le nouveau propriétaire a décidé de faire aboutir son projet de casino qu’il conservait dans ses cartons depuis quelques années. Le Pdg du groupe sera là vendredi pour détailler son projet, mais ce que nous savons pour le moment c’est que l’hôtel du Dauphin va rester en l’état et l’ancien hôtel Artus va devenir un casino, un boite de nuit et un hôtel luxe. Nous n’en savons pas davantage pour le moment ».
« Une contribution au développement local »

Nous avons voulu en savoir plus et le promoteur a bien voulu confier (Ndlr : voir l’encadré) « qu’il s’agit de donner du dynamisme à cette ville qui tire tout son potentiel de sa proximité avec Paris. Avec ce projet de casino, il ne sera plus nécessaire d’aller à Deauville pour jouer et passer d’excellent moment. En ajoutant un hôtel, nous offrons toutes les prestations demandées à la clientèle habituelle de ce type d’établissement ».
Ce projet de 6,4 millions d’euros est en vérité une partie de l’intention globale. La volonté du groupe est à la fois d’offrir les services attendus par les joueurs du casino, « mais aussi de développer l’attractivité du territoire. C’est pour cette raison que nous allons aménager le plan d’eau en sortie de la ville pour en faire un site touristique de premier ordre. Nous avons eu connaissance d’un projet de cette nature il y a longtemps qui, malheureusement, n’a pas abouti. Nous allons le relancer, ce sera notre contribution au développement local. Le président de l’Office de tourisme y est tout à fait favorable, c’est nécessaire et attendu ».
Aérodrome agrandit et routes améliorées >

Les collectivités locales ont déjà travaillé à l’arrivée de cet établissement de jeux. Afin de favoriser l’accueil des clients et des touristes, « la piste de l’aérodrome va être agrandie et aménager pour recevoir des avions moyen-porteurs et permettre des atterrissages de nuit. Elle sera donc idéale pour permettre au client de faire un saut rapide à L’Aigle et repartir au moment où ils le souhaiteront », annonce un élu.
Cet effort local sera additionné d’un autre projet d’envergure porté par le Département de l’Orne, le Département de l’Eure et la Région Normandie. La Départementale 926 (Ex-N26) va bénéficier d’aménagements elle aussi pour réaliser des créneaux de dépassement entre L’Aigle et Verneuil. De plus, Chandai sera déviée, « et des propriétés actuellement à l’entrée du village vont devoir être détruites ».
Là encore, nos informations confirment le projet et les démarches pour exproprier et indemniser grassement les propriétaires vont démarrer très prochainement. Les élus notent en effet que « le village de St-Hilaire a bien été dévié, pourquoi ne pas faire la même chose à Chandai dans la mesure où le trafic routier est beaucoup plus important. L’objectif est de faciliter l’arrivée de la population parisienne à L’Aigle ».
Sam Rothstein, Pdg du groupe hôtelier

Le Pdg du groupe français d’hôtellerie, spécialiste des casinos, explique son choix de venir à L’Aigle par « sa proximité de Paris. Nous sommes vraiment très proche et je suis d’ailleurs un habitué du Dauphin ».
L’Aigle, il en eu connaissance grâce à Luc Besson et à la presse locale. « Je suis avec intérêt tout ce que fait le cinéaste et j’ai lu qu’il tournait des scènes de Malavita ici à L’Aigle. Je me suis intéressé à la ville et j’ai vite compris qu’il y a du potentiel, c’est évident. Cette ville n’a pas encore le rayonnement qu’elle mérite et avec un coup de pouce elle va se révéler au monde. Je pense qu’avec un casino, un plan d’eau et des aménagements routiers pour améliorer la liaison avec Paris, nous aurons fait un bon bout de chemin“.
Sam Rothstein sera à L’Aigle vendredi, au Dauphin, pour une conférence de presse et un déplacement sur le site de l’ancien hôtel Artus. Il y dévoilera le calendrier de son projet qui, en tout état de cause, ne sera pas opérationnel avant fin 2017


(source : lereveilnormand.fr/Th. R.)
avatar
Sylvain

Messages : 919
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 34
Localisation : Le Lion Blanc Saint Galmier

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum