Braquage au casino de Dunkerque: Groupe Tranchant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Braquage au casino de Dunkerque: Groupe Tranchant

Message  Thierry le Mar 8 Fév - 13:15

Deux hommes ont été interpellés après l'attaque d'un casino à Dunkerque (Nord) mardi vers 2h du matin, a-t-on appris de source policière.

Quatre hommes encagoulés et fortement armés ont fait irruption dans l'établissement. Ils ont menacé les clients et employés, molestant deux d'entre eux, en tirant en l'air, avant de partir en n'emportant qu'un maigre butin. Ils se sont enfuis à bord d'un véhicule garé sur le parking.

Deux des voleurs ont ensuite été interpellés au cours de la nuit. Ce vol à main armée intervient au lendemain d'une attaque survenue dans un casino de Saint-Amand-les-Eaux (Nord), durant laquelle 100.000 euros ont été dérobés selon le même mode opératoire. Les enquêteurs de la police judiciaire de Lille se demandent si ces deux attaques ne sont pas liées au braquage du casino de Lille survenu en novembre dernier.

(source Le nouvel obs)

-------------------------------------------------

Le casino, propriété du groupe Tranchant, a été braqué par quatre malfaiteurs lourdement armés qui n'ont emporté qu'un butin dérisoire. Deux d'entres eux ont été interpellés.

Un braquage éclair. Le casino de Dunkerque (Nord), propriété du groupe Tranchant, a été braqué dans la nuit de lundi à mardi par quatre malfaiteurs qui n'ont emporté qu'un butin modeste, blessant légèrement deux employés. Selon France Info, deux des braqueurs ont été interpellés. Ils étaient sous surveillance.

Le «commando professionnel», composé de quatre hommes lourdement armés et cagoulés, a fait irruption dans le casino à 2h21 alors qu'une vingtaine d'employés et une cinquantaine de clients se trouvaient encore dans l'établissement, a déclaré sa directrice, Christelle Simon.

Le braquage a duré trois minutes. Les malfaiteurs, qui auraient tiré quelques coups de feu en l'air, sont repartis avec «presque rien» en prenant la fuite à bord d'un véhicule conduit par un cinquième homme qui attendait à l'extérieur, a rapporté la directrice. «Ils ont voulu accéder aux coffres, mais un membre de la direction a expliqué que c'était impossible à cause du système de temporisation» qui ne permet l'ouverture des coffres qu'à certaines heures, a-t-elle ajouté.

Huit interpellations

Une caissière a reçu un coup de poing à la joue et un responsable a été blessé au crâne par un coup de crosse d'arme de poing. Légèrement blessés, ils ont été soignés sur place par les pompiers. Aucun client n'aurait en revanche été molesté.

Ce braquage survient au lendemain de l'attaque d'un autre casino de la région, propriété du groupe Partouche, à Saint-Amand-les-Eaux (Nord), dans la nuit de dimanche à lundi. Il porte à sept le nombre de casinos attaqués en dix mois par des malfaiteurs en France, et à trois dans le Nord depuis l'attaque du casino de Lille (groupe Barrière) en novembre. Mardi, une source policière a indiqué qu'en plus des deux personnes interpellées pour le braquage de Dunkerque, six autres personnes avaient été arrêtés pour les deux braquages du Nord.

Cette série, qui suscite l'inquiétude de la profession et de la police, avait commencé avec le braquage du casino de Lyon en avril 2010, suivi d'Uriage (juillet 2010), Collioure (septembre 2010), Saint-Julien-en-Genevois (octobre 2010), Lille (novembre 2010) et Saint-Amand.

Des formations pour la sécurité

Ouvert en 2002, le casino de Dunkerque, qui emploie une centaine de personnes, est idéalement situé sur le front de mer, à quelques kilomètres de la frontière belge. Il fait partie du groupe Tranchant qui exploite 16 établissements de jeux en France, quatre à Saint-Domingue et un en Suisse.

«Depuis les braquages récents, nous avions pris les choses en main concernant la sécurité de nos clients et de nos collaborateurs, qui suivaient des formations. Une réunion avait encore eu lieu hier (lundi) après-midi», a confié Christelle Simon.

Le casino suisse du groupe Tranchant, à Bâle, avait été braqué en mars 2010 pour un préjudice de plusieurs centaines de milliers d'euros.

Les 196 casinos français avec leurs 22.000 machines à sous et leurs centaines de table de poker ou de roulette gardent leurs portes ouvertes tard dans la nuit. Celui de Dunkerque ferme ses portes à trois heures.

(source Le Figaro)

_________________
La seule chose nécessaire au triomphe du mal ,c'est l'inaction des hommes de bien.
avatar
Thierry

Messages : 940
Date d'inscription : 15/01/2010
Age : 43
Localisation : EBC Juan Les Pins

http://cftc-casino.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum