Manuel Valls vole au secours des casinos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Manuel Valls vole au secours des casinos

Message  Sylvain le Ven 20 Sep - 12:59

Après avoir autorisé "la bataille", le ministère de l'Intérieur a donné son agrément à la "roue de la fortune". Et le "bingo" est pour bientôt.

Cela ne pouvait pas mieux tomber. Alors que l’activité des casinos français devrait encore baisser d’au moins 4% sur l’exercice 2012-2013 qui sera clôt fin octobre, le ministère de l’Intérieur vient de céder à une vieille revendication du secteur en autorisant de nouveaux jeux, susceptibles de diversifier l’offre. Après avoir donné son feu vert à la Bataille au printemps, c’est maintenant le jeu de "La Roue de la Fortune" qui vient d’obtenir un agrément de la Place Beauvau.

L’idée est d’avoir des jeux très simples qui puissent attirer une clientèle pas forcément aguerries, ou alors un peu intimidée par les subtilités du black jack ou de la roulette. Déjà sur la Bataille, le Groupe Partouche qui a installé ce jeu dans quelques établissements a noté une augmentation de la fréquentation et surtout l’apparition d’une clientèle plus jeune et plus féminine. Cette diversification est devenue indispensable face à la montée en puissance des jeux en ligne et de la puissance de feu de la Française des Jeux qui inaugure une vingtaine de nouveaux jeux tous les ans.

Et demain le bingo...

Mais le plus stratégique reste encore à venir. Les casinotiers sont encore dans l’attente d’un agrément pour proposer à leurs clients de tenter leur chance au Bingo. Un dossier compliqué car la Française des Jeux pourrait bien faire valoir son exclusivité sur ce jeu (même si dans la forme les modalités seront bien différentes). Les grands acteurs du casino en France semble certes avoir l’oreille du tout nouveau directeur des libertés publiques du ministère de l’Intérieur, Pierre-Antoine Molina, mais la FDJ dispose, elle, de relais puissant à Bercy et à Matignon susceptibles de faire basculer l’arbitrage en sa faveur.

Si ce dossier passe, les casinotiers sont prêts à aller plus loin encore et demander même l’autorisation de l’organisation de loto, "un jeu très populaire organisé dans tous les villages de France", note le groupe Partouche. Trouver des relais de croissance est devenu urgent. Partouche, le leader du secteur (49 casinos dont 42 en France) a encore annoncé le 11 septembre un recul de 5% de ses activités dans les casinos qui font encore l’essentiel des recettes du groupe.


(source : challenges.fr/Thiébault Dromard)
avatar
Sylvain

Messages : 930
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 34
Localisation : Le Lion Blanc Saint Galmier

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum