Abandon de poste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Abandon de poste

Message  Thierry le Dim 21 Fév - 14:34

Toute absence à l'heure et au jour prévu pour la reprise normale du travail est une absence injustifiée si vous n'avez pas averti votre employeur d'un éventuel retard ou d'une absence et ne les avez pas motivés.

Ex: si vous n'avertissez pas au plus vite que vous bénéficiez d'un congé maladie ou que votre précédent congé maladie est reconduit.
En général on parle d'abandon de poste quand l'absence a été assez longue

Il est certain qu'une absence injustifiée ou un abandon de poste est une faute professionnelle dont la sanction peut aller de l'avertissement au licenciement.

Si l'employeur se fonde sur l'abandon de poste pour justifier un licenciement cela suppose que cela entraine pour l'entreprise des conséquences négatives importantes;

Dès lors s'il reste sans réaction devant l'absence du salarié pendant plusieurs mois et s'il ne respecte pas le délai d'un mois au maximum entre la 1ière convocation à un entretien préalable et le licenciement effectif,même si le salarié ne s'est pas présenté à la première tentative d'entretien préalable et qu'une seconde a été organisée , c'est que l'impact sur la vie de l'entreprise de l'absence du salarié n'était pas si grave que cela et le licenciement qui est la plus lourde des sanctions possibles est réputé sans cause réelle et sérieuse.

Il entre dans l'appréciation de cette faute :
- le fait qu'elle soit isolée ou au contraire répétée.
- la nature des fonctions et la place du salarié dans la hiérarchie,
- son ancienneté dans l'entreprise.
- son passé : a-t-il eu jusqu'aux faits un comportement irréprochable,
- au contraire a-t-il déjà été sanctionné pour des faits analogues.
- la tolérance antérieure de l'employeur : si l'employeur a toléré pendant un certain temps le comportement incriminé , il ne serait pas légitime de brusquement le sanctionner.

On considère que l'absence injustifiée peut désorganiser le fonctionnement d'un service surtout si elle est répétitive, surtout si vous travaillez en équipe et qu'il faut en votre absence réorganiser la journée de travail , ou si vous êtes au contact du public qui est reçu à heure fixe ce qui nécessite votre remplacement impératif ou tout simplement parce que votre attitude peut induire un laxisme inacceptable dans l'entreprise.

Il ne faut donc pas prendre à la légère les avertissements de l'employeur en ce domaine car la sanction peut aller jusqu'au licenciement pour cause réelle et sérieuse.



Un peu de jurisprudence à l'occasion du licenciement d'un salarié représentant du personnel

- s'agissant de retards , ce n'est que s'ils sont répétés et nuisent à la bonne marche de l'entreprise qu'ils peuvent constituer une faute suffisamment grave de nature à justifier le licenciement d'un salarié protégé . A l'inverse un absentéisme très ponctuel ne peut légitimer un licenciement ((Min du travail c/ SA des établissement de teinture et d'impression de Tournon rec Leb T p 943- CE 6/3/87 Sté "les terreaux de france" rec Leb T p 977 - CE 21/9/90 Sté stein Fasel rec Leb T p 1017)

study

_________________
La seule chose nécessaire au triomphe du mal ,c'est l'inaction des hommes de bien.
avatar
Thierry

Messages : 940
Date d'inscription : 15/01/2010
Age : 43
Localisation : EBC Juan Les Pins

http://cftc-casino.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum